Nous sommes tous des vieux chnoques, vient de nous écrire de son lointain Cameroun, notre valeureux Jean-Jacques EKINDI, dit Kiki!

Nous sommes presque tous devenus confortables rentiers grâce à nos longues cotisations et surtout à celles de nos jeunes camarades encore actifs, mais est-ce pour autant que nous nous laissons aller ? Sûrement pas, car tant que nous avons de l'énergie, pourquoi ne pas la dédier à une cause que nous voulions depuis longtemps défendre, sans avoir eu le temps de nous y consacrer.. Et maintenant, sauf si nous voulons absolument publier tout de suite nos mémoires, sauf si le nombre de nos petits-enfants est tel que nous ne faisons que baby-sitter, nous avons enfin un peu de temps à consacrer à de nobles causes.

Ils s'engagent

Un rapide sondage montre qu'au moins trente, quarante, que dis-je cinquante d'entre nous au moins se sont investis, qui pour réinsérer des jeunes, qui pour lutter contre la corruption ou la bureaucratie, qui pour défendre des exclus..
Sans tambour ni trompette, sans titre ni galon, rémunérés par leur seule bonne conscience.

Alors évidemment puisque nous comptons au jour de notre Cinquantenaire, laisser parler les acteurs et se montrer les auteurs, il faut donner un espace à tous nos camarades bénévoles et militants, animateurs, agitateurs, collecteurs.
Vous n'avez qu'à nous envoyer un mail, passer un coup de fil, et le GR 65 vous réservera une place dans le Hall de Palaiseau, pour que vous puissiez parler de ce qui vous tient à coeur, et convaincre d'autres camarades de se joindre à votre action!